Tribunes politiques

Télécharger les tribunes politiques du mois de mars 2017 en version PDF.

Groupe Bruno Fortier
TEXTE DE R. Claux

Je n'ai pas pour habitude de m'exprimer dans cette tribune. Je préfère les échanges verbaux.
Mais, à la lecture de l’une des tribunes de l’opposition parue dans le Crépy Mag & Infos de février, je me devais de réagir.

L'équipe municipale n'a pas attendu les vitupérations de certains conseillers pour se pencher sur la problématique du stationnement en centre-ville. Nous, élus de la majorité, avons lancé une étude. Nous espérons qu’elle offre des solutions concrètes.
Mais pour le moment, nous sommes dans l’attente. Plusieurs devis devraient nous parvenir. Nous réunirons ensuite tous les acteurs concernés pour un travail en toute collaboration.

Quant à l’éventuel déménagement de la Patinoire, là aussi nous étudions de nouvelles possibilités d’emplacement. Mais, envisager une telle structure ailleurs que sur la place de la République ne se fait pas comme cela. Nous sommes confrontés à des problèmes techniques non négligeables avec lesquels nous devons composer (contraintes énergétiques, emplacement d’une surface suffisante, prescriptions imposées par notre fournisseur, etc.). Cela dit, nous réfléchissons actuellement sur le choix d’un nouveau lieu d’accueil pour ce grand événement proposé en fin d’année.

Les élus du groupe Bruno Fortier
À Crépy, notre parti c'est vous.

 

GROUPE ARNAUD FOUBERT
TEXTE De M. Etienne

Insalubrité ?

L’hygiène et la propreté sont essentielles à la santé de la population. Mais depuis un certain temps, rats et rongeurs pullulent et circulent librement dans la ville. Les habitants les ont vus dans les immeubles du quartier Kennedy, mais aussi dans d’autres quartiers. Cette situation est particulièrement inquiétante et alarmante.
A tel point que la presse régionale s’en est dernièrement faite le relais.

Quelles peuvent en être les causes ? Quelles mesures peuvent être prises ?

La municipalité est-elle suffisamment vigilante contre ce fléau et se donne-t-elle tous les moyens pour l’éradiquer ? Fait6elle suffisamment entretenir nos égouts et le système d’assainissement ? NON ! puisque la vermine a désormais fait son apparition partout.

Les poubelles qui traînent sur les trottoirs le dimanche en centre-ville attirent les nuisibles qui y trouvent de quoi se nourrir.

De plus de nombreuses déjections canines, des détritus de toutes sortes émaillent et salissent les trottoirs, les squares et les parcs.

Malgré les incivilités de certains habitants, il appartient aux élus majoritaires de maintenir la propreté de la ville et de faire respecter les règles d’hygiène. Il y va de la santé de nos habitants.

Groupe avec Arnaud Foubert Crépy avance, UMP-UDI-Modem.

 

GROUPE JÉRÔME FURET
Texte de J.Furet

Ce n’est pas demain que les Crépynois pourront disposer du très haut débit. Et ce contrairement à la quasi-totalité des Isariens qui pourront très vite accéder, si ce n’est déjà le cas, à la fibre optique, une technologie qui garantie une utilisation optimale, simultanée et sans saturation de plusieurs appareils connectés.

En refusant d’adhérer au syndicat mixte Oise très haut débit (SMOTHD), Arnaud Foubert, l’ancien maire de Crépy-en-Valois et ancien président du Pays de Valois , a pris une décision lourde de conséquences. Alors que la plupart des collectivités de l’Oise, qu’elles soient de gauche ou de droite, se précipitaient pour rejoindre le SMOTHD, Arnaud Foubert en décidait autrement.

Dans la presse (Oise Hebdo du 21 décembre), Bruno Fortier explique que l’investissement à consentir serait proche de 3 000 000 € et que la ville n’en a pas les moyens. Il nous semble que disposer du très haut débit est une nécessité tant pour les particuliers que pour les entreprises.
D’autant plus que le refus de nos élus a également des répercussions sur les communes voisines.

Il est grand temps, pour la majorité municipale, de prendre ses responsabilités.

Le groupe des élus de gauche du "Meilleur pour Crépy"

 

GROUPE JEAN-PAUL LETOURNEUR
TEXTE de J-P Letourneur

Certains maires se cramponnent à leur siège, notre ville ne fait pas exception. Crépyinfos diffuse désormais à mi- mandat, la propagande du maire. Il s’agit d’enjoliver la situation, en faisant croire que tout va bien !
Les nouvelles compétences de la Communauté de communes, dont le maire, 1er vice-président s’enorgueillit, ne feront pas baisser nos impôts locaux, dont le montant excessif n’échappe pas aux Crépynois concernés.
Quant à la politique de la ville et, l’amélioration de la qualité de vie des habitants du quartier Kennedy, il ne suffit pas de repeindre les halls et d’organiser des fêtes. Ce qu’il faut, ce sont des emplois durables et de qualité, et non les promesses habituelles, sans lendemain.
S’agissant de la sécurité, l’opération voisins vigilants, et l’achat de nouvelles cameras témoignent de la persistance de ce problème dissimulé depuis longtemps.
Avec l'extension en cours des entrepôts sur la zone industrielle, le maire parle des emplois à venir, mais se garde bien d’évoquer les camions traversant la ville, dont le nombre va doubler en finalité.
A l’évidence, notre ville est administrée depuis trop longtemps dans l’improvisation, comme en témoigne entre autres, l’absence d’espace pour créer une rocade !

Jean-Paul LETOURNEUR
Conseiller départemental de l’Oise FRONT NATIONAL
Conseiller municipal de Crépy-en-Valois

 

GROUPE MICHEL HOULLIER
TEXTE DE M. HOULLIER

Revenons sur le projet de construction de logement dans la zone industrielle; projet initié par la majorité précédente, critiqué par le Maire actuel, stoppé par celui-ci et remis maintenant à l’ordre du jour…C’est à n’y rien comprendre, ou ce projet était bon et il fallait le conserver et le terminer, ou il est mauvais et dans ce cas, l’abandonner définitivement ! C’est quoi cette politique d’urbanisme de la ville, un pas en avant et deux pas en arrière.

En tous cas, pour nous, il est vraiment regrettable de construire encore 120 logements dans cette zone industrielle où 1000 camions passent toutes les 24 heures; imaginez la pollution, poussières et particules dégagées par ces passages journaliers, les nuisances sonores, les dangers encourus par les enfants qui habiteront dans ces logements et qui se promèneront à pieds ou à vélos dans ces rues !

Nous avions déjà dénoncé la construction des logements rue Alfred Sauvy, il est facile de constater auprès de ses occupants l’importance des nuisances qu’ils subissent au quotidien, certains ont même déjà revendu leurs logements, d’autres se plaignent régulièrement en Mairie de tous ces problèmes et n’obtiennent jamais de réponse de la part du Maire.

Michel Houllier (Groupe En avant pour Crépy-en-Valois)

 

Archives

Mairie de Crépy-en-valois

2, avenue du Général Leclerc - 60800 Crépy-en-Valois
Tél. : 03.44.59.44.44 - Fax : 03.44.59.44.59

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
(17h le vendredi).
Permanence le samedi de 9h à 12h
(passeport et carte d'identité uniquement).

NewsletterNous écrire