Tribunes politiques

Télécharger les tribunes politiques de septembre 2018 en version PDF.

Groupe Bruno Fortier
TEXTE DE P.Fayolle

Il semblerait que la désinformation soit devenue monnaie courante ! Chèr(e)s Crépynoises et Crépynois, je tiens à vous rappeler que les informations figurant dans ces tribunes - éléments chiffrés ou non - n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs. Il est important de le préciser. En effet, bon nombre d’indications sont largement erronées et bien loin de la réalité, volontairement ou non, peut-être par simple ignorance. Selon le dicton « on est jamais mieux servi que par soi-même » et pour plus de transparence, je vous invite à vous renseigner. Toutes les décisions prises par vos élus, à la Mairie ou à la CCPV, ainsi que les éléments comptables, administratifs ou d’urbanisme, sont consultables sur simple demande. Communiquer ces informations en l’état dans le CrépyMag&Infos serait indigeste. Cependant, il est malhonnête de la part de certains élus de diffuser de fausses informations. Sachez aussi que nous sommes à votre disposition tous les jours de la semaine en
mairie pour vous renseigner.

Par ailleurs, nous aborderons prochainement les dépôts sauvages de détritus hors circuit. Une problématique qui nécessite un emploi à temps complet pour un ramassage de plusieurs tonnes par mois.

Les élus du groupe Bruno Fortier
À Crépy, notre parti c'est vous.

 

GROUPE ARNAUD FOUBERT
TEXTE De A.Foubert

L’immobilier menace pour la santé.

En 2016, avec l’ARS (Agence Régionale de Santé) le maire annonçait une étude de mise en place d’une maison de santé pluridisciplinaire (MSP).

En 2017, il déclarait : « En partenariat avec l’ARS, l’étude … à Crépy-en-Valois est maintenant terminée. Les études de faisabilités sont en cours dans le cadre d’un projet commun avec l’hôpital local. »

Fin 2017, en rupture avec les études précédentes et sans aucune autre explication, le directeur de Saint Côme affirmait, au cours du conseil municipal, que la clinique privée remplacerait les structures publiques et qu’il travaillait hors du schéma préconisé par l’A.R.S.

En 2018, les responsables de la maison médicale s’inquiètent des projets immobiliers qui sont des entraves au recrutement de nouveaux médecins.

Nous ne réussirons pas sans la participation et contre l’avis des médecins déjà en place. Nous affirmons qu’il n’est pas raisonnable de continuer autant de projets immobiliers sans la garantie que la population puisse être prise en charge médicalement. Nous pensons que vous avez le droit de savoir quelles sont les intentions des uns et des autres.

Nous demandons un moratoire sur tous ces projets immobiliers dangereux, effectués sans concertation.

Groupe avec Arnaud Foubert Crépy avance, UMP-UDI-Modem.

 

GROUPE JÉRÔME FURET
Texte de J.Furet

Les couacs à répétition de la collecte mécanisée des poubelles ont été largement relayés dans la presse. Vous êtes très nombreux à nous avoir fait remonter vos doléances de cette nouvelle organisation. Oui c’est inadmissible !
Par exemple, manque de place sur le trottoir une fois les conteneurs sortis et dans le centre-ville, les bacs empiètent sur des places de stationnement, déjà insuffisantes, ou l’impossibilité de changer les conteneurs 240l, car trop encombrants. Une réunion s’est tenue au conseil communautaire le 21 juin 20187 avec Veolia qui devait répondre aux critiques et nous avons compris que l’organisation du marché en 2x8 ne permettra pas un ramassage de nuit dans Crépy et encore moins « aux mêmes horaires qu’avant » comme l’affirme P. Fayolle.
Dans le précédent magazine, le Maire nous fait savoir qu’il n’y était pour rien... Nous avons vraiment du mal à le croire ! Rappelons qu’il est le premier vice-président de la communauté de communes et qu’à ce titre il doit assumer ses erreurs.

Comme ce texte est transmis le 10 juillet 2018 pour parution début septembre, espérons que les mois d’été auront permis à Veolia de régler les nombreux problèmes.

Le groupe des élus de gauche du "Meilleur pour Crépy"

 

GROUPE JEAN-PAUL LETOURNEUR
TEXTE de J-P Letourneur

Madame, Monsieur,

Notre communauté de communes comprend 94 délégués en exercice dont, un président et sept vice-présidents. Avec une absence moyenne aux réunions de 40 %, ce n’est plus l’euphorie des débuts ! La démotivation a fait son chemin.

Dans ces conditions, la responsabilité du Président et des sept vice- présidents, me parait d’autant plus engagée. Ces derniers sont Maires, sans exception. On pourrait croire de prime abord, qu’il s’agit de gestionnaires et d’administrateurs confirmés. Hélas, la gestion calamiteuse du nouveau mode de ramassage des déchets ménagers, démontre le contraire.

Un autre mauvais exemple pour la CCPV : le devis présenté au Conseil départemental concernant une demande de subvention, pour un forage d’eau potable avec essai, pour un montant de 201 500 € HT alors que le devis établi par un autre prestataire pour le compte de notre ville, s’élève à 55 000 € HT avec possibilité de réduction du coût.

À Paris, le ramassage est toujours manuel, et bien organisé. La CCPV, en manque d’imagination réaliste à commis une erreur regrettable et injustifiable. Ses arguments sont sans valeur, et prêteraient à sourire, si la mécanisation ne présentait pas une gêne conséquente, pour de nombreux habitants.

Jean-Paul LETOURNEUR
Conseiller départemental de l’Oise FRONT NATIONAL
Conseiller municipal de Crépy-en-Valois

 

GROUPE MICHEL HOULLIER
TEXTE DE M. HOULLIER

Mais que s’est-il passé dans la tête de nos élus de la majorité et de notre maire pour nous avoir créé un tel bazar dans l’organisation du ramassage des poubelles ?
Certains Crépynois n’ont pas eu de poubelles, d’autres de trop grandes, la communication avec la population a été très mal faite, et les calendriers de ramassage n’ont pas toujours été distribués !
Personne ne sait exactement quand sortir son conteneur, alors on les retrouve pendant près de 24 heures sur les trottoirs parce que le maire a décidé de changer les horaires de ramassage et comme ils sont plus emcombrants que les anciens, les gens circulent difficilement sur les trottoirs et les mamans avec des enfants en bas âges sont obligées de faire rouler les poussettes sur la chaussée à leur risques et périls.
Franchement on ne pouvait pas faire pire!
Voilà encore quelque chose de simple qui est devenu la quadrature du cercle pour cette équipe, et qui une fois de plus, nous démontre leur incompétence dès qu’il faut faire preuve d’un peu de bon sens!
Et pour conclure, chers Crépynois, une chose que l’on vous cache, vous devez savoir que vous devrez payer la facture , aujourd’hui, environ 2 millions d’euros, pour tout ça !!

Michel Houllier (groupe en avant pour Crépy-en-Valois)

 

Archives

Mairie de Crépy-en-valois

2, avenue du Général Leclerc - 60800 Crépy-en-Valois
Tél. : 03.44.59.44.44 - Fax : 03.44.59.44.59

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
(17h le vendredi).
Permanence accueil le samedi de 9h à 12h.

NewsletterNous écrire