Tribunes politiques

Télécharger les tribunes politiques de mars 2019 en version PDF.

Groupe Bruno Fortier
TEXTE DE P.Fayolle

Il est bien rare qu’une équipe municipale ne connaisse pas de démissions en cours de mandat. Alors, oui, vous pouvez dire, écrire ou penser ce qui vous arrange. Lors de la constitution de la liste Bruno Fortier « À Crépy, notre parti c’est vous », nous avons sollicité la présence de Madame Siegfried. Celle-ci a accepté à une seule et unique condition : un départ anticipé dès l’instant où Monsieur Pichelin pourrait professionnellement occuper le poste d’adjoint à la culture. Tout le monde a tenu ses promesses ! Monsieur Lecomte, que je respecte, a quitté notre groupe pour des raisons qui lui sont personnelles. Six ans c’est long et court à la fois ! Il n’est pas anormal de voir apparaître des divergences au sein d’un même groupe, tout en restant dans le respect de chacun. Quant à Madame Vivien et Monsieur Fossé, je constate qu’ils ne finissent pas leur mandat sur les listes pour lesquelles ils ont été élus. J’espère que les Crépynois s’en souviendront !

Les élus du groupe Bruno Fortier
À Crépy, notre parti c'est vous.

 

GROUPE ARNAUD FOUBERT
TEXTE De A.Foubert

Aujourd’hui les citoyens s’interrogent et s’éloignent des pratiques politiques.
Faut-il s’en étonner lorsque les promesses ne sont pas suivies d’effet ? A ce titre, B. Fortier en est un parfait exemple. Nous le démontrerons ici chaque mois en nous référent à ses propos.

En 2014 il écrit : « Glaner un maximum de Crépynois supplémentaires ? Les caser ? Les empiler ? NON. Être ambitieux pour notre ville signifie maîtriser notre foncier, maîtriser la construction, maîtriser l’urbanisation. Mettre en oeuvre une politique de maîtrise foncière et d’acquisition de terrains sur une étude d’urbanisation globale de programmation et d’aménagement de notre ville ? Oui. »

Une étude d’urbanisme a été bien été lancée. Son marché de plus de 420000€ a été signé mais finalement arrêté en cours.
Pourquoi ? Cela a coûté plus de 250000€ à la collectivité. Pourquoi ? Les résultats devaient servir à une concertation globale qui n’a pas eu lieu. Pourquoi ?

Aujourd’hui, 5 ans plus tard, le maire se lance dans une nouvelle étude urbanistique en vue de changer le Plan Local d’Urbanisme. Quels sont ses objectifs ? Les projets immobiliers lancés ou à venir sont-ils conformes aux engagements pris il y a 5 ans ?

Groupe avec Arnaud Foubert Crépy avance, UMP-UDI-Modem.

 

GROUPE JÉRÔME FURET
Texte de J.Furet

À nouveau le pont St Ladre fait parler de lui. Alors qu’incidemment en commission municipale « Transport/Plan de circulation/Prévention et sécurité » du 30 janvier 2019, l’adjoint a indiqué que le pont sera reconstruit à l’existant ! Quel ne fut pas notre étonnement ! Ce n’est tout simplement pas possible.

Depuis 2007 (et bien avant), le Plan d’Aménagement et de Développement durable (PADD) dans l’ORIENTATION D’AMÉNAGEMENT N° 1 : « Cœur de ville », indique clairement et sans ambiguïté le doublement du pont St Ladre. Avec également un passage piéton et cyclable.

N’oublions pas que l’on va reconstruire un nouveau pont pour plus de 100 ans ! La largeur à retenir doit être adaptée au futur trafic. Même si d’ailleurs la procédure de révision générale du Plan Local d’Urbanisme a été engagée par délibération du 12 décembre 2018 ainsi que l’étude sur le pôle gare lancée par la communauté de communes, il ne fait aucun doute que le pont doit être impérativement élargi, c’est une évidence ! Il en va de l’avenir de notre commune.

Alors, si vous rencontrez Monsieur le Maire ou ses adjoints, pensez à leur demander de prévoir le doublement du pont St Ladre !

Le groupe des élus de gauche "Le Meilleur pour Crépy"

 

GROUPE JEAN-PAUL LETOURNEUR
TEXTE de J-P. Letourneur

La tribune de février sur les francs-maçons n’était pas le fait du hasard, mais l’épilogue d’une fraude électorale.
Les faits : le 29 mars 2015, au 2ème tour des élections cantonales, 600 faux bulletins me concernant sont mis à disposition des électeurs du 7ème bureau.
Résultat 18 suffrages annulés dès le début du scrutin, avant qu’un électeur ne mette fin à cette fraude, en prévenant la préfecture.
Arrivé en tête au 1er tour, avec une avance confortable, il fallait employer les grands moyens pour me faire chuter. Plusieurs maires de droite ont appelé à voter pour mon adversaire socialiste, me permettant ainsi de découvrir leur qualité de franc-maçon, grâce à une indiscrétion !
Réveiller les consciences, à l’approche des élections municipales de 2020, devient une nécessité.
Depuis quelques mois, on oublie de me convier à certaines commissions où je suis membre de droit ? Cela permet à mes adversaires de dire à l’assistance à mon insu « on ne voit jamais le Conseiller départemental » Ce procédé indigne présente aussi l’avantage de me priver de précieux renseignements.
Ces adeptes maladroits, des secrets et des coups tordus, sont désormais connus.
Un petit groupe d’observateurs avisés m’a rejoint pour approfondir ce sujet inédit !

Jean-Paul LETOURNEUR
Conseiller départemental de l’Oise FRONT NATIONAL
Conseiller municipal de Crépy-en-Valois

 

GROUPE MICHEL HOULLIER
TEXTE DE M. HOULLIER

La plus importante revendication à retenir des Gilets jaunes est certainement le ras le bol des taxes, et impôts.
Pour baisser toutes ces taxes, il faudrait commencer par arrêter le gâchis fréquent des dépenses publiques!
Quand on sait que pour une notre commune, le Maire et son équipe ont dépensé plus de 150.000€ pour une étude de PLU qui n’a servi à rien , ou plus de 300.000€ pour un Directeur de cabinet qui n’était jamais présent ou si peu , et il y a plein d’exemple comme ça , car c’est tellement facile de dépenser l’argent du peuple !
L’idée du référendum c’est à dire, des décisions participatives , me parait aussi très bonne car facilement applicable au plan local . Pensez-vous que la décision du Maire de dépenser plus de 4 millions d’euros d’argent de nos impôts pour construire sa salle des arts martiaux (pour 400 adhérents Crépynois) aurait pu voir le jour si elle avait été soumise au vote des citoyens ? Je suis , quant à moi, sûr que la réponse aurait été : NON.
Il faut que les élus des Majorité prennent conscience que les temps changent et qu’ils ne peuvent plus agir en autocrate sans penser au pouvoir d’achat des Crépynois car sans toutes ces dépenses ces mêmes élus, auraient pu baisser la taxe d’habitation.

Michel Houllier
Groupe En avant pour Crépy-en-Valois

 

Archives

Mairie de Crépy-en-valois

2, avenue du Général Leclerc - 60800 Crépy-en-Valois
Tél. : 03.44.59.44.44 - Fax : 03.44.59.44.59

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
(17h le vendredi).
Permanence accueil le samedi de 9h à 12h.

NewsletterNous écrire