Archives municipales

Les archives municipales de Crépy-en-Valois ont pour mission de collecter, de conserver, d’inventorier, de communiquer et de mettre en valeur les documents que produisent les différents services de la Mairie et qui présentent un intérêt historique et/ou juridique.

 

Modalités de consultation

Les archives municipales sont un service public, ouvert à tous, sans condition de nationalité ou de diplôme.
La communication des documents est gratuite. Il vous sera demandé de présenter une pièce d’identité.
L’utilisation des téléphones mobiles n’est pas autorisée en salle de lecture, il est également interdit d’y fumer et d’y consommer des aliments ou des boissons.
La consultation des documents s’effectue uniquement dans la salle de lecture des archives, aux heures d’ouverture du service.
L’utilisation de l’ordinateur portable ainsi que de l’appareil photo est possible.
La photocopie des documents est prohibée.
Aucun prêt à l’extérieur n’est consenti.

 

Coordonnées

Archives municipales
La Passerelle – 62, rue de Soissons
60800 Crépy-en-Valois

Tél. : 03 44 59 44 44 (mairie) / 03 44 59 21 97 (musée) pour prendre rendez-vous
E-mail : archives@crepyenvalois.fr

Ouverture au public : le jeudi de 13h30 à 17h30 (remise des derniers documents à 17h). Uniquement sur rendez-vous.

 

Accès aux archives municipales

 

Les archives vous accueillent sur réservation préalable et sous conditions, dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

 

NB : le pass sanitaire n’est pas nécessaire pour venir consulter les archives municipales, accéder au centre de documentation et/ou à la Bibliothèque historique.

 

Le port du masque reste obligatoire et les gestes barrières continuent de s’appliquer.

  • Accès uniquement le jeudi après-midi, sur réservation préalable au moins 48 heures avant la venue en salle de lecture,
  • désinfection des mains obligatoire à l’entrée,
  • port du masque obligatoire (il ne sera pas fourni par les archives),
  • les règles de distanciation sociale doivent être appliquées,
  • le lecteur doit venir avec son propre matériel : crayon à papier, gomme, feuilles, cahier…

Hormis ces modalités spécifiques liées au contexte sanitaire actuel, le règlement ordinaire reste globalement en usage.
Merci de bien vouloir respecter ces consignes pour la sécurité de chacun. Dans le cas contraire, l’accès à la salle de lecture sera refusé.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Archives municipales

NB : Ces répertoires ne forment pas la liste exhaustive de ce qui peut être consulté.

Fonds privés

La Ville de Crépy-en-Valois possède également de riches fonds d’archives privées, notamment ceux de Robert Barrier et de Jean-Marie Tomasini, tous deux auteurs d’ouvrages qui font aujourd’hui référence sur l’histoire de la Ville de Crépy-en-Valois.

En 2013, Philippe Barrier a souhaité déposer aux archives de la Ville une collection riche et unique composée de revues, de gravures, de manuscrits et photographies anciennes que son père, Robert Barrier, s’est employé à enrichir tout au long de sa vie.

En 2020, c’est Jean-Marie Tomasini qui fait don à la Ville de ses archives personnelles, reflet de sa passion pour l’histoire et le patrimoine de Crépy-en-Valois.

Quant à Thérèse Burollet, les archives de toute une vie d’étude et de recherches sur la vie et l’œuvre d’Albert Bartholomé ayant conduit à la publication de son livre Bartholomé, la redécouverte d’un grand sculpteur, ont rejoint nos fonds en 2017.

Les ouvrages des auteurs respectifs sont consultables au centre de documentation des archives municipales, aux mêmes horaires et conditions que les fonds d’archives.

Les délais de communication des archives publiques sont fixés par le code du patrimoine (ordonnance n°2004-178 du 20 février 2004), modifié par la loi n°2008-696 du 15 juillet 2008.

Le principe de libre communicabilité des archives publiques est désormais posé, dès lors que celles-ci ne mettent pas en cause l’un des intérêts protégés par la loi, qu’il s’agisse de celui des individus ou de celui de l’État (données personnelles, secret médical, défense nationale, sûreté de l’État). Dans ces derniers cas, les délais suivants s’appliquent :

  • 50 ans (à compter de la date de l’acte) : documents mettant en cause la vie privée ou intéressant la sûreté de l’État ou de la Défense Nationale, dossier de personnel.
  • 75 ans (à compter de la date de clôture du dossier) : dossiers et jugements des tribunaux, minutes et répertoires des notaires, registres des naissances et mariages de l’état civil (les actes de décès sont immédiatement communicables), de l’enregistrement et des hypothèques.
  • 25 ans après le décès ou 120 ans après la naissance : documents contenant des renseignements médicaux.

Ces délais peuvent cependant être abrégés sous certaines conditions par l’obtention d’une dérogation accordée par le Directeur des Archives de France.

Il n’entre pas dans les missions des archives de la Ville de Crépy-en-Valois d’entreprendre des recherches documentaires à la place et pour le compte des usagers. Il est donc inutile d’écrire pour un complément d’arbre généalogique.

Le service fournit en revanche les renseignements et les copies des documents demandés lorsqu’il est saisi par des particuliers qui effectuent des démarches administratives à la requête des pouvoirs publics ou pour faire valoir leurs droits ou encore pour les recherches généalogiques lorsqu’une date précise ainsi qu’une paroisse (pour les actes antérieurs à la Révolution) sont spécifiées.

Une question ?
Demandez-nous !